dimanche 18 janvier 2009

Les motards sont des cons

Ce n'est pas moi qui le dit, mais je le pense :

Je sais déjà ce que l’on va me dire: cela ne se fait pas de stigmatiser une catégorie de la population, cela ne fait pas avancer le schmilblick et risque au contraire de braquer les motards au lieu de les faire évoluer. Et bien, braquons-les ces motards car ils sont à mon avis incapables de la moindre évolution.

Les motards sont des cons car le principe même de la moto consiste à surpasser les règles, à s’en affranchir afin de bien montrer aux autres dans quelle piètre estime ils les placent. Les motards pensent que tous les autres usagers de la route sont des cons: les automobilistes assimilés à des moutons pare-choc contre pare-choc, les piétons dont la lenteur les insupporte et les vélos qui leur volent leur pseudo image d’épinal de cow-boy chevauchant son fidèle destrier…

Car le motard, au fond de lui-même, se prend pour un cow-boy. Mais attention, pas le cow-boy façon lucky luke défenseur de la veuve et de l’orphelin (la moto provoque sans doute autant de veuves que d’orphelins…), plutôt le cow-boy façon plouc qui écoute de la country, qui boit de la bière et qui sent la sueur.

Les motards sont des cons parce que, si vous discutez avec des membres de cette catégorie de la population, ils vous disent tous qu’ils respectent les règles, sont très prudents et ne font jamais d’excès de vitesse. Leur leitmotiv, c’est: “oui, il y a quelques moutons noirs qui salissent l’image des motards, mais dans l’ensemble nous sommes irréprochables” (le mythe du chevalier sans peur et sans reproche).

Sauf que, quiconque pratique la voie publique ou les routes sait qu’il n’en est rien. La plupart des motards ne connaissent pas le 50 km/h en ville et il est même comique de les voir produire des accélérations incroyables entre deux feux rouges sur 100 ou 200 mètres, dépasser allègrement la vitesse autorisée pour venir pitoyablement s’affaisser devant un feu. Enfin, c’est moins comique pour les piétons qui doivent faire très attention dès qu’une moto apparaît dans le paysage urbain ou pour les riverains sans cesse dérangés par le bruit infernal de ces accélérations inutiles qui n’ont probablement d’autre but que de flatter l’égo machiste du motard moyen…

En rase campagne ou sur autoroute, c’est carrément le règne du motard fou qui ne connait plus de limitations de vitesse… genre je slalome entre les voitures comme sur le bol d’or et je fais des signes avec le pied pour remercier les automobilistes! Car, il faut préciser que le motard est un être qui communique essentiellement avec son pied, siège probable de son cerveau, pour donner des indications ésotériques aux autres usagers de la route… Quand je vous dis que les motards sont des cons… Parfois c’est pour remercier l’automobiliste de l’avoir laissé passer (automobiliste qui s’en fout complètement au passage), parfois c’est carrément pour mettre des coups de pompe dans l’aile de la bagnole si celle-ci a eu l’outrecuidance de faire un écart… Car les motards ne sont pas seulement cons, ils sont aussi franchement irresponsables.

Egalement, les motards ne se contentent pas de mettre leur vie ou celle des autres en danger, ils aiment particulièrement bien faire chier les autres. Ainsi, le bruit de la moto en ville est tout simplement insupportable, particulièrement la nuit, car les motards doivent apprendre que très souvent les gens essayent de dormir la nuit… Et même le jour, le bruit d’une moto pétaradant produisant sa stupide accélération couvre l’ensemble du bruit de fond urbain, et pourtant le niveau en décibels est déjà élevé! Vous me direz, le jour c’est moins grave car on ne dort pas. Erreur, ayant un bébé, je peux vous dire qu’une moto passant dans la rue le réveille illico et ce, malgré du double-vitrage.

Et les motards ne se contentent pas de faire chier les gens en passant dans leur rue, ils organisent même dans chaque ville, en général une fois par semaine ou une fois par mois, des grands rassemblements de motards sur une place ou un boulevard… Je ne vous explique pas le degré d’exaspération des riverains quand vous avez plusieurs dizaines de motos qui viennent près de chez vous puis repartent ensemble, en général assez tard le soir, et qu’entre temps les motards ont fait tourner leur moteur à qui mieux mieux pour épater la galerie.

Car la passion du motard, c’est sa moto (en général avant sa femme) et ce qu’il aime le mieux, c’est faire tourner son moteur si possible inutilement (c’est-à-dire sans se mouvoir vers un but précis) et devant une assistance nombreuse, volontaire ou contrainte. Et il ne se contente pas de déranger les riverains en faisant tourner inutilement son moteur, le motard adore aussi rouler très vite sur route juste pour le plaisir et se faire filmer par un copain avec un téléphone portable. Cela fournit une quantité inimaginable de vidéos sur Internet. Certains motards enfreignent ainsi délibérément les limitations de vitesse, filment leurs “exploits” et diffusent les vidéos sur le web. A l’heure où la ressource en pétrole se raréfie, la pollution ne cesse d’augmenter et le réchauffement climatique est désormais avéré, vous pouvez apprécier toute l’étendue de la connerie des motards…

Les motards sont également des cons quand ils se prétendent “motards en colère” et veulent faire abattre l’ensemble des arbres de France situés le long des routes (rien que ça !) et faire enlever l’ensemble des barrières de sécurité situées sur les autoroutes. Faire croire aux gens et aux pouvoirs publics que les arbres et les barrières de sécurité sont responsables de leurs accidents de la route, si c’est pas de la connerie ça ! Au passage, les arbres absorbent une part de leurs émissions massives de CO2 et les barrières de sécurité sauvent des vies, mais bon, ils ne veulent rien savoir les motards car ils sont en colère !

Heureusement, les motards sont voués à disparaître en tant qu’espèce vivante, c’est la loi de l’évolution : les espèces les moins intelligentes s’effacent et laissent la place aux espèces les plus évoluées. Et le premier prédateur du motard, c’est la moto ! A leur corps défendant, ce n’est pas l’arbre ou la barrière de sécurité, mais c’est en premier lieu leur connerie qui est responsable de l’hécatombe routière des motards.

La moto est en effet le mode de déplacement le plus dangereux loin devant tous les autres modes de déplacement (Source: Sécurité routière). Bien que les motocyclistes parcourent en moyenne assez peu de kilomètres par an et ne constituent que 1,1% du trafic, ils représentent 10,1% des conducteurs impliqués dans un accident corporel et 18% des victimes tuées. Si l’on tient compte du kilométrage parcouru, le risque d’être tué lors d’un accident est 23 fois plus élevé pour un motard que pour un utilisateur de voiture de tourisme. Mais à part ça, les motards font très attention et sont des modèles de respect des règles et des limitations de vitesse …

Quand je vous dis que les motards sont des cons …

Aucun commentaire: